7.4 La sagesse hawaïenne : L'aventurier Polynésien

17/09/2020
" Un cœur joyeux permet de créer autour de soi toujours plus de lumière et de renouveau "

Matsumoto Jitsudo

Voici l' histoire d'un marin idiot et de son canoë à balancier

" Des rivières jusqu'aux océans, 

des étoiles jusqu'au soleil,

des aventures nous attendent,

rires et plaisirs sans pareils.

Explorateur du grand tout ,

chaque aventure est un cadeau.

Première étape pour nous

est de garnir notre bateau."

" Ainsi voici l'histoire du pauvre idiot qui ne pouvait finaliser son départ , car il n'arrivait pas à garnir son bateau.

Ses effets , étalés sur la plage , n'avaient pas tous la même importance pour qu'il puisse réussir son voyage , et c'était là son errance.

Il mit de coté les plus utiles , qu'il placerait en dernier dans le bateau , tout ce qu'il faut loin de îles : planche , harpon , rame et chapeau.

Sur la plage , les gens s'assemblaient venus de tous les cotés. Son opinion , chacun lui donnait sur ce qu'il devait emporter.

Prends ceci , prends ceci , malheureux , lançaient tour à tour les abrutis sans n'avoir jamais bravé la mer bleue ni même l'avoir franchie.

Prends cela , prends cela plutôt , s’écriaient d'autres encore qui , sans oser , rêvaient de bateaux , d'aventures et d'un autre sort.

Les cris fusèrent durant une heure ou deux , peut-être plus , tant le temps s’étirait , et le marin idiot faisait de son mieux pour écouter tout ce qu'on lui disait.

Il garnit son bateau plus d'une fois , peut-être cent , dirait le sage. Mais , à la fin , toujours le désarroi, l'essentiel restait sur la plage.

Prends ceci , prends ceci , lui disait -on.Les gens le pressaient encore et encore . Prends cela , prends cela , répétait-on. Les voix résonnait de plus en plus fort.

Ce qui comptait avant tout passait toujours en dernier.Lui qui voulait partir surtout attendait toujours le sable doré.

Comment vais-je faire ? se disait-il , furieux et déçu de son sort , mais refusant que les choses utiles soient embarquées d'abord.

Les jours passèrent , les semaines aussi , puis une goutte tomba d'un nuage , arrivait la saison des pluies, Quand allait-il partir en voyage ? "

" Le ciel devint maussade , le vent se mit à souffler. "

" La pluie tomba , des jours entiers. L'orage s'abattit de très haut, Son rêve , le marin dut l'abandonner et laisser là son grand bateau."

" La plus grande leçon , il l'ignorait , celle qui prime par dessus tout : des aventures , tu n'auras jamais , si ce qui compte ne passe pas avant tout.

Souviens toi toujours de cette image du marin insensé et idiot qui ne put jamais partir en voyage , car il n'arrivait pas à garnir son bateau.

Place ce qui compte le plus dans la vie , dans ton bateau , dès la première heure , sinon de plein de choses ta vie sera garnie , mais aucune aventure ne comblera ton cœur "

Exercice : listez les choses qui ont de l'importance pour toi 

A toi de jouer !